30 avril 2019

POUR UNE NOUVELLE EUROPE DES CITOYENS ET DES NATIONS par JEAN-YVES METAYER-ROBBES

  Nous pouvons tracer les contours d’un concept novateur et fondateur d’un nouveau logiciel économique et social, mais nous ne pourrons pas y parvenir sans une analyse approfondie des résultats générés par le système aliénant*  et sclérosant que nous subissons chaque jour, ce que les responsables politiques refusent de faire par mauvaise foi, faisant semblant de ne pas être libres de répondre. C’est ainsi qu’ils indiquent une autre orientation, celle de l’adhésion à la pensée unique. Nous voyons donc que l’homme du... [Lire la suite]
Posté par acpafpe à 15:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 avril 2019

L'HOMME POLITIQUE

      JEAN-YVES METAYER-ROBBES    L’homme politique est la personne qui observe la société, la comprend, lui propose une reflexion à partir de sa propre existence politique, conscient du caractère évolutif de la condition humaine. Il ne se contente pas de « penser le monde », il est aussi capable de passer à l’action comme manifestation de son propre système élaboré dans le creuset de son existence. L’homme politique est un sujet engagé au service de la cohérence de la pensée et de l’action... [Lire la suite]
Posté par acpafpe à 13:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 avril 2019

POUR UN NOUVEL HUMANISME

JEAN-YVES METAYER-ROBBES    Face à l’obscurantisme de l’ultra-libéralisme, face à ce nouveau courant appelé « l’économisme total » pour lequel la seule philosophie est celle des statistiques et des revenus du capitalisme sauvage, financiarisé et mondialisé, un nouvel humanisme peut encore sauver l'humanité. Nous avons laissé s’éteindre la petite flamme qui guidait le chercheur de vérité. Il est temps aujourd'hui de renouer avec la pratique philosophique du volontarisme et nous pourrons redonner à l'action politique... [Lire la suite]
Posté par acpafpe à 17:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 avril 2019

LE DÉSIR DE FAIRE

Le devenir de l'être humain dépendrait de ce qu’il parvient à créer, à mettre en mouvement ; le sens du mouvement ne préexisterait pas, il s’agirait de le composer, de l’orienter à partir de ce que nous sentons, connaissons et surtout de ce que nous voulons et pouvons faire. Le vouloir faire, le vouloir construire et le pouvoir agir seraient les moteurs du sens de notre vie permettant de ne pas stagner dans la passivité en se contentant de regarder ce qui « est ». Exister, c’est à la fois vouloir et être capable de se... [Lire la suite]
Posté par acpafpe à 20:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]